Assurance métier : quand les assureurs ne savent pas estimer le risque

L’estimation du risque, de son montant et de sa probabilité, est la base du métier d’assureur. C’est pourquoi, pour de nombreuses professions, il vaut mieux s’adresser à un cabinet d’assurance ayant de l’expérience dans votre domaine. Non seulement l’assureur pourra parler avec vous de la technique de votre métier et de vos risque spécifiques, mais il pourra vous aider à les estimer, pour arriver à vous faire une proposition satisfaisante à la fois en coût et en couverture de risque.

Homme se prenant la tête devant des papiers

Quand la recherche d’assurance devient un casse-tête

En effet, si tout est assurable, tout ne l’est pas obligatoirement de façon rentable pour l’assureur et l’assuré. On tombe alors dans la catégorie des métiers difficiles, pour lesquels il faudra renoncer à une partie de la couverture, ou passer beaucoup de temps à chercher un courtier.

Les assurances professionnelles

Le portefeuille d’assurances d’une société vise à couvrir un ensemble de risques physiques (vol, incendie, inondation), financiers (assurance perte d’exploitation) ou juridiques (responsabilité civile).

Le premier groupe d’assurances est relativement simple. En effet, les primes reposent essentiellement sur la valeur des biens, à laquelle est appliquée un coefficient de vétusté. Les risques spécifiques liés à un métier sont identifiés (par exemple, incendie dans une usine de produits chimiques), l’assureur impose des mesures de sécurité… quel que soit le métier, l’assureur a une réponse.

Assurance perte d’exploitation

L’assurance perte d’exploitation est déjà nettement plus difficile à estimer. Pour rappel, l’assureur s’engage à compenser la perte de résultat de l’entreprise suite à un sinistre, jusqu’à ce que l’entreprise soit à nouveau pleinement capable de travailler.

Le montant assuré est donc un montant comptable, sur une période donnée, par rapport à un historique. Le choix de la période d’indemnisation, de la période de référence est capital, en particulier pour les activités saisonnières.

Le préjudice subi peut-être assez difficile à estimer, en particulier si l’entreprise venait de signer des nouveaux contrats (théoriquement couverts par cette assurance), pour lesquels il n’y a pas d’historique.

Assurances en responsabilité

C’est la zone de risque la plus lourde de conséquences. En effet, la responsabilité civile couvre tous les dommages à autrui, quelle qu’en soit la cause. Si l’on a en tête quelques grands procès américains avec des dommages se chiffrant en millions de dollars, en France aussi l’invocation de la responsabilité civile peut être coûteuse.

Les métiers difficiles à assurer

Il en résulte donc un certain nombres de métiers difficiles à assurer, pour des raisons variées.

Le coût des assurances des professions de la santé à explosé ces dernières années, avec l’augmentation des litiges. En particulier, pour les gynécologues-obstétriciens dont les familles recherchent beaucoup plus fréquemment la responsabilité, en cas d’accouchement difficile ou en cas de naissance d’enfant handicapé non annoncée.

Alors que la profession est répandue, les métiers de l’automobile sont considérés comme des métiers à risques, difficiles à assurer, en particulier, mais pas seulement, les négociants automobiles. La difficulté, pour la société d’assurance, est liée à la valorisation d’un stock en évolution permanente, et beaucoup d’entre elles proposent une assurance limitée à un faible nombre de véhicules. L’autre risque important étant celui lié aux accidents de la route lors des transferts. Or dans la plupart des cas, les négociants travaillent sur mandat, ils ont donc un très faible capital.

Il existe aussi de nombreuses professions dont le facteur risque est très élevé pour les compagnies d’assurance (notamment tout ce qui a trait aux manipulations d’explosifs, de substances dangereuses, etc). Quand ces activités sont gérées par l’état, il préfère souvent être son propre assureur. Cette possibilité est interdite aux sociétés privées, dont les coûts sont alors grevés par des primes très élevées.