L’ouverture d’un compte bancaire est-elle obligatoire pour une SAS ?

Toutes les situations ne nécessitent pas une telle création, il faudra se focaliser sur le statut pour savoir si l’ouverture est indispensable. Pour une SAS, il sera très difficile de passer à côté de cette démarche.

Le compte bancaire est indispensable pour une SAS

La création d’une entreprise demande plusieurs formalités, dont l’ouverture d’un compte bancaire, puisqu’un capital sera déposé. Lors de la transmission du dossier au greffe du Commerce, une attestation de dépôt sera indispensable. Sans celle-ci, la société ne pourra pas voir le jour et vous devrez effectuer à nouveau l’ensemble des démarches, dont la rédaction des statuts. La date mentionnée sur les documents demande une attention particulière, le greffe n’accepte aucune donnée erronée.

Généralement, il est conseillé d’opter pour un site spécialisé dans la création d’une SAS, cela permet de maîtriser dès le départ toutes les spécificités de ce statut. Il ne faut pas oublier que certaines démarches, dont la publication d’une annonce légale sont payantes.

Certains coûts pourraient être supportés une seconde fois dans le cas d’une erreur, d’où l’importance de connaitre parfaitement cette société par actions simplifiées.

Il est conseillé de séparer toutes les activités

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel est obligatoire pour la création, mais vous pourrez tout de même le fermer dès que la société aura vu le jour.

Par contre, aucune mention spéciale n’est obligatoire à ce sujet.

Attention, certains dirigeants ont tendance à avoir recours à leur propre compte pour gérer leur vie privée et leur activité professionnelle. Ce mode d’organisation n’est pas recommandé et il peut entraîner quelques problèmes, il vaut mieux séparer toutes les activités pour être le plus transparent.

Sinon, l’administration fiscale risque de décider de prendre en compte tous les versements effectués sur le compte unique et de les intégrer au chiffre d’affaires de la SAs, même s’il s’agit d’éléments qui ne sont pas liés à cette société, comme des salaires, cela aurait donc un impact conséquent sur votre imposition.

Les sociétés individuelles ne sont pas confrontées à ce problème

L’obligation de ce compte enregistré dans une banque est supprimée pour les sociétés individuelles.

Si les personnes n’ont pas une activité commerciale sous le statut d’artisan, d’artiste ou d’agriculteur, elles n’ont pas cette contrainte supplémentaire. La création de la société s’effectuera plus rapidement et il est important de noter que toute la gestion des finances s’effectuera depuis le compte personnel du dirigeant. Un concept intéressant pour ne pas payer des frais supplémentaires liés par exemple à l’abonnement.

Quelques documents à transmettre pour l’ouverture

Si toutefois, vous souhaitez ouvrir un compte professionnel, les démarches sont simples. Il suffit de se rapprocher d’un organisme qui sera en mesure de vous proposer une formule adaptée à votre activité et votre budget. Plusieurs documents seront nécessaires, dont le code APE et le numéro de SIREN pour les professions libérales.

Par contre, si votre activité se déroule dans un local, vous serez contraint de fournir un justificatif spécifique. Ce dernier pourra prendre la forme d’un acte de cession de droit de bail ou encore un bail commercial.