Rachat de crédits : les bonnes questions à se poser

Selon sa situation financière, il peut-être intéressant de faire une opération de rachat de crédits. Dans deux cas au moins cette opération est intéressante :

  1. les taux ont baissé de façon significative depuis l’époque où le crédit a été souscrit, et il s’agit d’un emprunt à taux fixe
  2. on a souscrit plusieurs crédits à la consommation, coûteux, dont les mensualités sont trop importantes, le rachat de crédit permet de rééchelonner la dette en la rallongeant, mais en réduisant les remboursements mensuels.

Dans les deux cas, le rachat de crédit permet d’oxygéner ses finances tout en faisant face aux dépenses du quotidien. Nous résumons ci-dessous toutes les questions indispensables à se poser avant de choisir cette option.

Où en suis-je réellement au niveau de mes finances personnelles?

Avant même de comparer les offres de rachats de crédits, il faut absolument connaitre, dans les moindres détails, sa propre situation. En effet, il est trop tentant (et trop facile) d’opter pour cette solution sans avoir évalué avec exactitude les foyers de dépenses concernés.

Un budget détaillé et la chasse aux dépenses inutiles ou trop élevées permet souvent d’économiser un montant important.

Par exemple, en scrutant son relevé de compte, vous pourrez identifier des dépenses superficielles comme l’accès payant à certaines chaines de télévision, des forfaits mobiles non adaptés à ses besoins ou encore des frais d’assurance superflus avec des couvertures doubles ou triples (avez-vous besoin, par exemple, d’une assurance juridique si votre multi-risque habitation vous la propose ?)

Cette opération demande du temps, généralement on y consacre ses soirées pendant une bonne semaine, mais elle vous permet de connaitre votre situation et de réduire substantiellement certaines dépenses. Ce bilan est la première étape.

En effet, grâce à cette analyse, vous pouvez refaire un budget mensuel complet, et répondre à la question essentielle :

Quel montant puis-je rembourser en guise de mensualité?

Inutile de faire un rachat de crédits pour se retrouver à nouveau étranglé par une mensualité trop élevée.

Vous allez en effet, selon les modalités de l’opération, pouvoir réduire vos mensualité de 20% à 60%.

Avec un budget clair et détaillé, vous êtes à même de négocier au mieux votre rachat auprès de votre banquier. A titre indicatif, sachez que le montant total de vos charges fixes (loyer, mensualités de vos crédits) ne doit pas dépasser 33% de vos revenus (1 000 euros de charges fixes pour un revenu de 3 000 euros).

Quelle est ma stratégie une fois le rachat de crédits contracté?

Dans un troisième temps, il est important de souligner que le rachat de crédits n’est pas une énième rustine sur votre budget mensuel. Il s’agit parfois d’une dernière chance vous permettant de dégager un revenu « reste à vivre » honorable.

A ce titre, nous vous recommandons vivement de définir une stratégie claire une fois le rachat de crédits contracté. L’objectif est véritablement de ne plus souscrire à d’autres crédits et d’avoir une discipline budgétaire qui jusque là ne devait pas être très présente. Autrement dit, il vous faudra faire vos comptes régulièrement pour éviter à nouveau d’être sous les dettes. Une situation de surendettement est trop vite arrivée…

A ce jour, il existe de nombreuses solutions en matière de rachat de crédits, et ce, même pour les personnes sans emploi. Il ne vous reste plus qu’à répondre aux questions citées plus haut et à mettre en place une réelle stratégie financière. Attention aux taux variables et autres données contractuelles obscures dans le choix de votre rachat de crédits.